— PUBLICITÉ—

Ces êtres charismatiques

26 avril 2022

par : Martin Héroux

photo : NHL.com

Originaire du Témiscamingue, Martin Héroux est un comédien québécois que l’on a eu la chance de voir tant à la télévision que sur les planches. C’est en 1995 que le grand public le découvre avec 4 et demi… On peut aujourd’hui le voir dans Alix et les merveilleux, 5e rang et District 31.

Depuis quelques jours, sur nos écrans cathodiques ou numériques, nous assistons au dernier passage de la comète blonde dans le ciel de nos vies. C'est triste, mais aussi, c'est à la fois réconfortant de savoir qu'il existe de telles personnes.

Pour moi, qui suis de la génération qui a assisté aux diffusions télé des matchs des Canadiens de Montréal, assis en pyjama dans le salon, où Lafleur volait littéralement sur la glace, c'est une perte immense, c'est une autre pelletée de terre sur notre enfance. Pourquoi certains hommes ou femmes nous marquent tant? Que viennent-ils chatouiller en nous pour qu'à leur disparition, coulent des larmes qui inondent nos joues malgré nous? Est-ce leurs records, leurs faits d'armes hors normes, leurs statistiques stratosphériques?

Il y a plus que cela, c'est évident. Il y a ce je ne sais quoi qui perce au-delà des performances, et je crois bien que l'on peut circonscrire tout cela en un mot : le charisme.

Certains l'ont, d'autres non. C'est une loterie, une prédisposition peut-être, ou un don du ciel … bien malin qui pourrait le dire. Mais chose certaine, le charisme est l'ingrédient premier d'une personnalité qui marque les imaginaires, qui touche notre cœur et notre âme à la fois. Faire l'unanimité, c'est rare. Il y a beaucoup d'appelés et peu d'élus. Lafleur était de ceux-là. Comme René Lévesque, Gaston Miron, Jean Béliveau, Dodo,

Janine Sutto, Félix Leclerc, Gilles Vigneault, etc.

Les arts et le sport ont en commun qu'ils sont publics, suivis, vus et appréciés par beaucoup de monde. Ça ne fait pas de ces métiers des métiers plus importants ou plus essentiels, mais à l'évidence plus enclins à toucher ou à déranger un grand nombre de personnes à la fois. Dans ma sphère artistique, j'en ai croisé des comédiens et comédiennes qui ont bourlingué sur toutes les scènes, dans tous les films et autres émissions de télé. Des gens de métier, des « pointures » comme on dit, mais peu nombreux sont ceux ou celles qui d’emblée nous laissent, après leur passage à nos côtés, un sentiment, une trace ou encore un peu de poussière d'étoiles.

Le charisme est rare et reconnaissable, car il dépose sur nous une marque indélébile et, autre spécificité, les gens de charisme touchent tout le monde sans exception. Ils sont consensuels.

La mort de Guy Lafleur me ramène donc à l'esprit ces gens que l'on croise, dans notre vie de tous les jours ou sur des scènes ou au cinéma, et qui nous laissent, après leur passage, un goût de faire mieux, une odeur de bonté et de grandeur d'âme qui, de toute évidence, nous font immédiatement pousser des ailes pour tenter d'aller rejoindre cette petite horde de bienfaisants qui nous tire vers le haut, sans tambour ni trompette, l'humilité au cœur, la compassion et la générosité aux lèvres et aux mains.

Car, le charisme est souvent indissociable de l'humilité, de la générosité. Le charismatique le fait pour la cause, pour la beauté du geste, pour qu'après lui ou elle, on puisse dire : « Ce n’était pas pour lui, c'était pour nous tous. Il a partagé ses talents pour nous, il a poussé pour rendre ce monde plus beau, plus vrai. » C'est rare, et c'est diablement beau, ou divinement c'est selon. C'est, permettez-moi ce clin d’œil, Don Quichottesque!

Je ne ferai pas ici, vous le comprendrez bien, une nomenclature des personnes que je crois être charismatiques ou en odeur de. Qui suis-je pour en juger? Mais quand je ressens ce que la perte de Lafleur fait résonner dans le cœur des gens, je me dis qu'on devrait se laisser imprégner par ces gens hors normes, se laisser influencer par leurs agissements, leurs quêtes. Ça, c'est ce qu'on pourrait appeler des « influenceurs », des vrais, des positifs, qui font leur sport, qui pratiquent leur art pour la suite du monde, pour que résonne encore et encore tout ce que l'humain a de plus beau et de meilleur en lui.

desjardins commanditaires.jpg

Articles suggérés