Bienvenue l’été!

28 juin 2022

par : Martin Héroux

photo : Affiche de la pièce de théâtre Symphorien

Originaire du Témiscamingue, Martin Héroux est un comédien québécois que l’on a eu la chance de voir tant à la télévision que sur les planches. C’est en 1995 que le grand public le découvre avec 4 et demi… On peut aujourd’hui le voir dans Alix et les merveilleux, 5e rang et District 31.

Voilà déjà la fin des classes pour moi ici cette année. Je remets mon crayon dans son étui et j'entame une belle saison au théâtre d'été. À vous tous, je vous souhaite des vacances, si vous le pouvez, ou sinon du bon temps en famille, entre amis ou entre amoureux. Prendre le temps de prendre le temps est si important.

Les vacances, ce n'est pas qu'une question de revenir en forme au travail, mais c'est aussi et surtout pour devenir une meilleure personne, pour continuer d'apprendre tout en se faisant du bien. Des vacances, c'est pour voir la vie sous un nouvel angle qu'on ne regarde pas assez souvent, mais qui fait que la vie est belle et qu'elle a, bien souvent, plus d'imagination que nous. Contempler la vie fait aussi partie de la vie de tous les jours.

Bref, les vacances, c'est vrai pour certains, grand bien vous en fasse, et pour d'autres comme moi, comédien de théâtre d'été depuis 1988, c'est la rencontre de vos faces en joie, inondées de soleil et de temps libre. Ça vous change, je vous le dis! Vous êtes beaux et belles.

Le mois dernier, je vous parlais des coulisses et pour cette dernière chronique avant les vacances, je vous parlerai de vous, les spectateurs. Le théâtre, sans votre présence, n'existerait tout simplement pas. Vous êtes le moteur des spectacles, vous êtes l'essence qui fait rouler le showbiz. Sans vous rien n'est possible, car sans vous nous ne serions que des clowns qui parleraient seuls face aux étoiles, à la lune ou au néant.

Le spectateur est donc un personnage important dans cette grande messe qu'est un spectacle sur scène. D'abord, il choisit consciemment de venir passer quelques heures assis, muet, contemplatif ou amusé, pensif ou participatif pour se faire raconter, comme à un enfant à qui ont fait lecture d'une histoire. Le spectateur est bien souvent un adulte qui se souvient comme il est bon de garder ses yeux et son cœur d'enfant. Il y a les spectateurs professionnels, qui connaissent les codes, les temps où applaudir, qui connaissent les auteurs, les comédiens, les metteurs en scène. Ils sont assez nombreux et pertinents. Puis, il y a ceux qui viennent en groupe, poussés par l'instinct de mouvement de masse, qui sortent entre amis pour avoir du fun, pour rire ensemble et se bâtir des souvenirs collectifs et joyeux.

Il y a les amoureux, qui regardent le spectacle, collés l'un à l'autre, sourires béats, souvent plus concentrés sur la main de l'amoureux à tenir tendrement qu'à l'histoire qui se déroule devant leurs yeux doux. Il y a les bruyants, qui parlent trop fort, dérangent le voisin ou la salle entière avec leurs « #?%!!**&+ » de cellulaires ou leurs commentaires pas nécessaires. Le moins souvent possible, svp! Mais bon, on fait avec! Il y a ceux qui déclenchent les rires de toute la salle par leur rire communicatif et hilarant.

On en voudrait plus de ceux-là en comédie d'été! Il y a ceux qui ne peuvent s’empêcher de se fermer les yeux en même temps que les lumières de la salle s'éteignent en début de spectacle et il y a les enfants qui bougent sur leur banc tout le long du spectacle.

Bref... il y a autant de spectateurs que d'humains! Comme il est plaisant d'allumer des étoiles dans vos yeux, de déclencher rires, pleurs ou surprise dans vos yeux. Pendant que vous écoutez l'histoire qui se déroule sous vos yeux, les comédiens sur scène se sentent, pour quelques heures, utiles et aimés.

On se voit cet été? Je serai Ephrem dans la comédie Symphorien tout l'été à Terrebonne et ensuite en tournée un peu partout en 2022-2023. Au plaisir et… merci d'être là!

desjardins commanditaires.jpg

Articles suggérés