— PUBLICITÉ—

Enfin une nouvelle saison!

19 Janvier 2021

par : Luc Gélinas

Luc Gélinas est journaliste sportif à RDS et couvre les activités liées aux Canadiens de Montréal depuis 1992. Il a aussi signé plusieurs livres à succès au cours des dernières années, dont Steve Bégin : ténacité, courage, leadership ainsi que les séries jeunesse C’est la faute à… (Hurtubise) et L’étonnante saison des Pumas (Éditions Z’ailées).

Je ne sais pas pour vous, mais je ne me souviens pas de la dernière fois où j’ai ressenti autant d’enthousiasme pour le début d’une nouvelle saison de la LNH. Et il y a plusieurs raisons qui provoquent un tel regain chez l’amateur de hockey que je suis!

— PUBLICITÉ—

Premièrement, il y a cette pandémie interminable à laquelle on a ajouté un couvre-feu. J’ai vu tout ce qui me pouvait me sembler intéressant sur Netflix et je ne nourris que très peu intérêt pour les émissions que ma conjointe regarde en soirée. Le retour du hockey, pour certains, c’est donc un premier petit pas vers un retour à une certaine normalité.

On ajoute à ça l’ennui des matchs. Les séries de l’été dernier ont comblé un certain vide chez le junkie que je suis, mais ce n’était pas pareil. Du hockey en août, c’était un peu comme le Noël des campeurs, c’est le fun une fois, mais pas trop souvent. Le sevrage est donc terminé et le retour de la vraie saison me ramène dans ma zone de confort et comble un vide.

En toute sincérité avec vous, que le Canadien gagne ou perde, ça ne change absolument rien dans ma vie. Malgré mon grand respect pour la majorité des joueurs et des entraîneurs, quand tu es journaliste, c’est très difficile d’avoir un capital de sympathie pour cette organisation. Mais c’est tellement plus agréable quand le club gagne… et les changements apportés par Marc Bergevin laissent présager un printemps de hockey qui pourrait se prolonger jusqu’en juillet ! L’émergence du flamboyant Nick Suzuki, l’assurance du jeune Alexander Romanov, l’évolution de Jesperi Kotkaniemi et l’ajout de six nouveaux vétérans permettent de croire que les partisans du Tricolore pourraient enfin recommencer à se bomber le torse!

La transformation temporaire des divisions me réjouit également au plus haut point. C’est vrai qu’on ne verra pas une seule fois Crosby, Ovechkin ou Lafrenière, mais jamais on n’aura assisté à autant de rivalité… et qui peut oser penser que ça pourrait être ennuyant de regarder le Canadien affronter McDavid, Pettersson, Matthews, Laine ou Draisaitl neuf ou dix fois.

Ce n’est pas tout, car un autre élément provoque un intérêt supplémentaire et amène mon seuil d’amour pour ce sport à un niveau de ferveur jadis insoupçonné. L’explosion de jeunes talents partout à travers la ligue augmente l’intérêt. Ils ont à peine vingt ans, mais ils font leur place parmi l’élite sans aucun complexe. Il y en a un au sein de pratiquement chaque formation. Ils sont spectaculaires, audacieux, confiants et l’avenir leur appartient.

Je suppose que vous l’avez deviné en lisant ces lignes : je suis heureux! Car depuis des mois, je me sentais comme un pâtissier qui n’a plus de farine. Je vous souhaite une excellente saison à vous aussi!

Beton Marik commanditaires.jpg

Articles suggérés