— PUBLICITÉ—

Une soirée inoubliable

16 Mars 2021

par : Luc Gélinas

photo : Conrad Poirier

Luc Gélinas est journaliste sportif à RDS et couvre les activités liées aux Canadiens de Montréal depuis 1992. Il a aussi signé plusieurs livres à succès au cours des dernières années, dont Steve Bégin : ténacité, courage, leadership ainsi que les séries jeunesse C’est la faute à… (Hurtubise) et L’étonnante saison des Pumas (Éditions Z’ailées).

Il y a 25 ans, le 11 mars 1996, le Canadien disputait le dernier match de son histoire au Forum. J’étais là et je m’en souviens comme si c’était hier. À ce moment-là, on tournait une page sur le passé afin de s’adapter à la réalité des années 2000. Le nouvel amphithéâtre allait dorénavant servir à générer beaucoup plus de revenus tout en permettant aux spectateurs et aux joueurs de profiter d’un environnement moderne.

— PUBLICITÉ—

Le jeunot qui commençait était drôlement impressionné par ce lieu mythique mais c’était un changement nécessaire. Autant j’ai adoré le vieux Forum, autant le building était devenu vétuste. Il n’y avait presqu’aucune loge, pas de stationnement, les installations sanitaires étaient désuètes et les vestiaires ne suffisaient plus aux normes de l’époque. Sauf que ça sentait le hockey et on y retrouvait aussi une agréable proximité avec les joueurs, qui est impossible à reproduire dans un building moderne.

Hockey._Chicago_&_Canadiens_BAnQ_P48S1P02510.jpg

Montréal et Boston ont été les premiers clubs originaux à faire la transition vers l’ère moderne du hockey. Et disons en toute franchise que le Canadien a mieux réussi son pari car le TD Garden est franchement décevant et il a mal vieilli. Pendant la construction de ce que l’on appelait alors le nouveau Forum, j’avais eu la chance de visiter le chantier afin de réaliser un reportage sur le déroulement des travaux. Je me souviens d’avoir volontairement « oublié » de remettre mon casque de sécurité en quittant les lieux. Comme je n’avais pas les moyens d’acheter un banc du Forum, je me disais que ça serait mon souvenir!

Une autre chose que je n’ai pas oubliée, c’est la frénésie qui régnait dans l’aréna lors des entraînements de ce 11 mars 1996. Tous ceux qui étaient présents étaient parfaitement conscients que c’est une partie de l’histoire glorieuse de l’équipe qui allait disparaitre. Des collègues étaient venus de partout pour couvrir l’événement, même de Los Angeles. Je savais que c’était un grand moment et je savourais ce privilège… sauf que j’ai raté le rendez-vous magique!

Moins de deux ans auparavant, la conquête de la Coupe Stanley avait entraîné des émeutes dans les rues de Montréal. Alors pour la fermeture du Forum, la police craignait que certains individus mal intentionnés saccagent le building pour s’approprier des souvenirs. Il y avait des policiers partout autour du vieil amphithéâtre. Ils étaient à pied, à vélo, à moto, à cheval. C’est devenu un événement en soi qui a obligé mon patron à modifier mon affectation pendant le déroulement de la journée. Plutôt que de couvrir la passation du flambeau et des cérémonies de fermeture, j’ai hérité de la couverture de l’éventuelle émeute! C’est ainsi qu’avec environ cinq minutes à jouer au match contre les Stars de Dallas, je suis sorti du Forum afin d’aller prendre place sur une tribune sur le côté sud de la rue Sainte-Catherine. Jusqu’à minuit, à toutes les vingt minutes, on venait me rejoindre en direct et je répétais toujours la même chose. « Les forces policières sont omniprésentes, il n’y a aucun débordement, tout va bien dehors. Bref, tout se déroule à merveille. »

Beton Marik commanditaires.jpg

Articles suggérés