— PUBLICITÉ—

Bilan de session du député Sébastien Lemire

23 janvier 2023

par : Marie-Soleil Legendre | Journaliste de l’Initiative de journalisme local

Une nouvelle session parlementaire fédérale est sur le point de commencer. Pour bien comprendre les enjeux de la session à venir, voici un retour sur la session parlementaire précédente du député fédéral de l’Abitibi-Témiscamingue, Sébastien Lemire.

— PUBLICITÉ—

Le débuté du Bloc Québécois a été très occupé dans les derniers mois. Il a entre autres remis des lettres importantes au ministre de l’Innovation, de la Science et la Technologie, et au ministre des Ressources naturelles. Ces lettres avaient comme thème les minéraux critiques et stratégiques qui mettent en valeur les institutions d’enseignement supérieur en Abitibi-Témiscamingue. L’implication du député l’a mené jusqu’au Japon et en Corée, où il a accompli une mission économique. « Ce fut une opportunité d’en apprendre sur les opportunités d’échanges avec ces deux pays. J’en ai profité pour parler de notre région et des nombreuses ressources que nous pouvons offrir. Chaque fois, j’ai senti un enthousiasme envers les opportunités d’affaires que peut offrir l’Abitibi-Témiscamingue », a-t-il mentionné.

Le Comité permanent de l’industrie et de la technologie, dont monsieur Lemire est le vice-président, a déposé un rapport sur la relance économique verte. « C’était important pour moi de ramener cette étude que nous avions amorcée avant les dernières élections fédérales. J’ai ajouté un rapport complémentaire parce que je sens qu’on peut aller beaucoup plus loin. Il faut soutenir la transition vers les énergies vertes en proposant des investissements massifs dans l’innovation écologique, l'électrification des transports, le virage numérique ainsi que la recherche et développement pour propulser une relance verte créatrice de richesse soutenue par notre entrepreneuriat et le savoir développé par nos institutions d’enseignement supérieur », a expliqué le député.

Monsieur Lemire a continué de réclamer de meilleurs services pour les gens de la région. Le député a demandé la création d’un bureau de passeport pour la région. « Il est inconcevable que nos citoyens doivent parcourir plus de 500 kilomètres pour récupérer ces documents. Il en va de même pour les services en immigration pour lequel un projet-pilote doit être mis en place », a-t-il exprimé. Une pétition de 5 000 noms signés par les citoyens de l’Abitibi-Témiscamingue pour l’augmentation de 110$ à la pension de la sécurité de la vieillesse pour les aînés de 65 ans et plus a aussi été remise à la ministre des Aînés.

Dans le dossier de Hockey Canada, qui a retenu beaucoup d’attention à Ottawa dans les derniers mois, Sébastien Lemire a fait adopter une motion pour aider à contrer la culture du silence. « Si Hockey Canada a amorcé un certain changement, le travail de fond reste à faire. Au cours des derniers mois, les révélations de nombreux athlètes sur les cas d’abus physiques, psychologiques, sexuels ou financiers qu’ils ont subis en pratiquant leur sport m’ont choqué. Il faut une enquête indépendante et publique pour libérer la parole des victimes et nous permettre de comprendre les mécanismes qui maintiennent le statu quo et la culture du silence qui protège encore les mauvaises personnes », a-t-il conclu.

Le comité Environnement, Agriculture et Agroalimentaire du bureau de circonscription du député maintient ses représentations et son travail de consultation auprès des différents intervenants du milieu agricole. Il devrait sous peu présenter des solutions pour la remise en culture des terres en friche et la protection de notre patrimoine agricole.

Articles suggérés