— PUBLICITÉ—

Dominique Anglade présente la Charte des régions : Le pouvoir aux régions

2 Mai 2022

par : Communiqué

Afin d’assurer la vitalité des régions, le Parti libéral du Québec (PLQ) croit qu’il faut s’assurer que celles-ci puissent se propulser dans une économie moderne qui assurera une prospérité à long terme. C’est pourquoi Dominique Anglade, chef du Parti libéral du Québec, annonce qu’elle s’engage à opérer un grand changement de culture au sein de l’État en adoptant un « Réflexe régions », approche mise de l’avant par la Fédération québécoise des municipalités. Ainsi, chaque fois qu'un gouvernement libéral prendra une décision, il devra tenir compte de son impact sur la diversité régionale.

Il faut donc rendre les ministres régionaux plus imputables envers leurs concitoyens, tout en leur donnant les moyens pour remplir cette mission. Ainsi, pour donner à chaque région un pouvoir d’action clair, le PLQ souhaite instaurer un secrétariat par région, lequel comptera sur l’appui d’une équipe de fonctionnaires, dirigée par un sous-ministre responsable de la région. Avec un gouvernement libéral, ce sont les prises de décisions qui sont transférées dans les différentes régions du Québec.

Les principes fondamentaux de la Charte

La Charte vise d’abord à mettre de l’avant des principes d’équité entre les régions et la décentralisation afin de donner le pouvoir aux régions. Que ce soit en matière d’économie, de main-d'œuvre, d’immigration, de logement, de transport ou encore de santé, ceux et celles qui habitent un territoire sont toujours les mieux placés pour bien cerner les besoins selon le Parti Libéral du Québec. C’est pourquoi il s’engage à mettre fin au mur-à-mur et adopter une approche sur mesure pour les régions.

La Charte présentée par le parti se décline d’ailleurs sous trois axes : gouvernance régionalisée, soutien des gouvernements de proximité et propulsion des économies régionales.

Pour conclure, madame Anglade a affirmé que « pour être un réel gouvernement des régions, il faut accepter de redonner du pouvoir aux régions. Ce que notre plan prévoit, c’est de renouveler un partenariat avec les régions qui leur permettra de développer leur plein potentiel selon leur propre réalité. Ce que nous proposons, c’est de faire de moins de mur-à-mur et plus de sur mesure. »

Articles suggérés