— PUBLICITÉ—

L’UQAT lance son Plan d’internationalisation 2021-2026

5 Avril 2021

par : Moulay Hicham Mouatadid | Journaliste de l'Initiative de journalisme local

photo : Site Web UQAT

Le 23 mars 2021 dernier, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) a dévoilé son Plan d’internationalisation 2021-2026. Il s’agit d’un plan issu d’une vaste démarche qui s’est déroulée sur une période d’un an et impliquant un comité de travail d’une vingtaine de personnes issues de différentes unités d’enseignement et de recherche (UER), d’écoles et instituts, de plusieurs services, de la Formation continue ainsi que d’étudiants internationaux de l’UQAT.

Une détermination de réussir le projet

Lors de ce lancement, l’UQAT a exprimé son engagement et sa détermination à réussir ce grand projet à l’international. Vincent Rousson, le recteur de l’UQAT, a souligné que ce dévoilement démontre l’immense travail accompli dans une période remplie de défis ainsi que la volonté de continuer de faire avancer l’université et d’aller encore plus loin dans la réalisation de sa mission. D’ailleurs, l’UQAT réalise déjà plusieurs actions à l’international à travers la participation de ses professeurs au sein de regroupements internationaux, collaborations à des recherches et mise en œuvre de programmes de partenariat dans le développement de nouvelles possibilités pour des échanges à l’international.

— PUBLICITÉ—

Des projets déjà en cours

L’évènement du lancement était aussi une occasion de présenter des exemples de projets en lien avec l’internationalisation, dont « Les défis et les besoins de soutien à l’intégration des étudiants internationaux », avec Aline Niyubahwe, professeure agrégée à l’UER en sciences de l’éducation, ainsi que le projet d’Apprentissage international/interculturel et collaboratif en ligne (AIICL) (COIL), avec Benoit Bourguignon, professeur à l’UER en sciences de la gestion.

Un poste pour le développement international

Pour renforcer ses projets et faire un suivi rigoureux de son plan d’internationalisation, l’UQAT a créé poste de conseillère en développement international, occupé par Sonia Demontigny. Ce Plan d’internationalisation 2021-2026 se concentrera sur cinq dimensions distinctes, soit la formation, la recherche, le positionnement institutionnel, le recrutement d’étudiantes et d’étudiants provenant du Canada et de l’international ainsi que l’accueil et l’intégration. Des plans d’action spécifiques en découleront.

Un bureau dédié à l’international

La première étape cruciale, selon l’UQAT, est la création d’un bureau international au sein de l’université pour la mise en œuvre de ce plan. Bien que l’internationalisation touche l’ensemble des secteurs d’activité de l’Université, UQAT International coordonnera les actions en matière d’internationalisation et insufflera une dimension interculturelle et internationale aux différents départements, services, campus et centres de l’UQAT, que ce soit par ses formations, sa recherche ou ses politiques. « Le Plan d’internationalisation 2021-2026 représente une avancée importante pour l’UQAT. Un plan basé évidemment sur l’importance déjà reconnue de la dimension internationale en enseignement et en recherche au sein de notre université. Un plan qui, par les plans d’action qui en découleront, permettra l’évolution l’UQAT, mais également d’enrichir les idées, les personnes et les sociétés », a conclu Vincent Rousson.

source site web uqat.jpg

Articles suggérés