— PUBLICITÉ—

Des jeunes filles de NDDN empêchées de jouer au Hockey à Temiskaming Shores

7 Octobre 2021

par : Dominique Rioux-Blanchette

photo : Courtoisie Trevor Polson

Père de trois jeunes joueuses de Hockey, Nya,8 ans; Khloé, bientôt 11 ans; et Avery, 14 ans, Trevor Polson vit à Notre-Dame-Du Nord. Depuis des années, il parcourt la route qui sépare Notre-Dame-du-Nord de Temiskaming Shores pour permettre à ses filles de jouer dans une équipe de hockey féminin.

Vendredi dernier, monsieur Polson a reçu par courriel une décision rendue par Hockey Abitibi-Témiscamingue annonçant leur refus de libérer ses enfants au profit de l’Ontario, où elles évoluaient depuis des années.

— PUBLICITÉ—

Devant cette décision, les enfants ont fait le choix de refuser d’intégrer une équipe mixte de la région. Comme la majeure partie des jeunes filles, « elles se sentent plus à l’aise de jouer dans un environnement réservé aux filles. » Elles souhaitent également garder leurs positions occupées sur la glace et ne pas être relayées au poste de gardienne de but, « dont l’équipe de Ville-Marie a surtout besoin », précise Trevor Polson.

C’est cette situation qui a motivé le père à faire appel de la décision directement à Hockey Canada en date du 28 septembre. Soulignons que les coûts de la demande sont de 300 $ par joueuse, donc 900 $ pour la famille Polson.

Trevor Polson partage le cas de deux autres jeunes filles demeurant à Ville-Marie et Long Point First Nation, rebutées devant la même décision, et dont les parents ont également amorcé le processus d’appel auprès de Hockey Canada.

Questionné sur la situation, Christian Beaulé, directeur de Hockey mineur Abitibi-Témiscamingue, soutient que « dans les années précédentes, le réseau régional de Hockey n’était pas doté d’une équipe féminine et que c’est ce qui justifiait la libération de certaines joueuses du territoire au profit de l’Ontario. » Toutefois, depuis 2021, une équipe a pu être formée dans la catégorie des enfants de monsieur Polson, à Rouyn-Noranda. C’est ce qui a motivé le refus de libération cette année.

Finalement, monsieur Beaulé fait valoir la possibilité pour les jeunes filles du Témiscamingue de pratiquer à l’aréna de Ville-Marie afin de s’aligner à l’équipe féminine de Rouyn-Noranda pour les matchs officiels.

La décision d’Hockey Canada sera rendue dans les semaines à venir.

Articles suggérés